Duau

Tout public

Gratuit

Événement

Il y a 75 ans, la libération de Guipavas

Le 8 septembre 1944, la population guipavasienne est libérée. C’était il y a 75 ans ! À l’occasion de cet anniversaire, la municipalité et plusieurs associations organisent un week-end de commémoration les 31 août et 1ᵉʳ septembre.

 

Pour cause de calendrier chargé (forum des associations, accueil des nouveaux habitants, fête du patrimoine), les cérémonies du souvenir ont été avancées au premier week-end de septembre. Cependant, c’est bien le vendredi 8 septembre 1944 que les GI’s, aidés par la résistance, sont parvenus à libérer la totalité de la commune, au terme d’un mois de terribles combats qui verra, entre autres, l’évacuation du bourg ordonnée par le maire, Charles Goux (le 11 août) ou encore la destruction du clocher de l’église (le 12), son incendie (le 13) et des raids aériens incessants sur l’ouest de la ville. 

Guipavas coupée en deux

La progression américaine est stoppée à Kerafur dès les premiers jours d’août 44 du fait de l’installation par les Allemands, d’une ligne de défense passant par l’ouest de la ville pour protéger la « poche de Brest ». Dès lors, Guipavas est coupée en deux. Ce n’est que 4 semaines plus tard, le 8 septembre après d’âpres combats, de pilonnages incessants et de bombardements que la population réfugiée au blockhaus du Comte ou dans la campagne environnante réintègre des habitations sinistrées voire totalement détruites, signes de la violence des affrontements.

Un week-end du souvenir 

Outre ce bilan matériel très lourd, Guipavas pleure également ses morts. C’est dans cette optique de mémoire que la Ville a souhaité marquer l’anniversaire de la libération. Avec le concours de fidèles associations locales, un week-end du souvenir a été élaboré. Dès le samedi, le public pourra s’immerger au cœur d’un camp américain, reconstitué par Brest 44, dans le parc de Pontanné. Des démonstrations et la possibilité de se balader à bord de véhicules d’époque seront proposées. Plusieurs expositions permettront également de se replonger dans Guipavas pendant la guerre : en découvrant l’histoire de soldats américains qui se sont illustrés sur la commune, la résistance, l’activité au camp d’aviation de la Luftwaffe ou encore en revivant la remise de la croix de guerre à la ville. 

Cérémonies

Le dimanche matin, la foule pourra se masser rue de Paris afin de suivre le défilé de véhicules d’époque et se mêler aux figurants en costume qui se dirigeront vers la place Saint-Herbot. Après une cérémonie religieuse en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, les anciens combattants rejoindront le monument aux morts où un hommage solennel sera rendu. De nouvelles animations seront également proposées par Brest 44, l’AGIP et les vieux pistons notamment du côté de Pontanné, le dimanche. 

Programme

 

du 26 août au 1er septembre 2019

 

expositions à l’alizé

  • 1944-1945 la libération de la Bretagne ;
  • Les Français libres et leur chef, le général de Gaulle ;
  • Guipavas, ville croix de guerre ;
  • François Tanguy-Prigent ;
  • Les Bourvéau, une famille de résistants guipavasiens.

 

samedi 31 août 2019

11h cérémonie à Quelarnou

13h > 19h reconstitution d’un camp américain à Pontanné

 

  • Présentation d’uniformes 39-45, de véhicules et expositions
  • Balade et baptême à bord de véhicules d’époque

 

dimanche 1er septembre 2019

 

10h30 messe du souvenir à Guipavas

 

11h30 défilé de véhicules d’époque, rue de Brest

 

11h45 cérémonie au monument aux morts

 

13h > 17h reprise des animations au camp américain de Pontanné

  • dont lâcher de pigeons voyageurs
  • Balade et baptême à bord de véhicules d’époque

 

 

> Téléchargez le programme détaillé au format PDF.